En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
0

L'agricultura d'un còp èra. Les pescajons. Le pòrc.

Favoris Signaler une erreur
Son inédit

Carbonne, Gaston (Informateur) ; Carbonne, Roger (Informateur) ; Viaule, Sèrgi (Enquêteur) ; Loddo, Daniel (Enquêteur) ; Rouzoul, Jean-Luc

G 1333 A

SAURAT ; AGRICULTURE ; TRAVAUX AGRICOLES ; POMME DE TERRE ; SARRASIN ; CREPE ; FOUR ; VACHE ; LAIT ; FOIN ; COUPE ; COCHON ; FETE DU COCHON ; TARASCON SUR ARIEGE ; CHATAIGNIER ; BOUDIN ; TRIPOUS

Contenu dans

Cette piste du CD est légèrement défectueuse et présente plusieurs sauts ou coupures.

Autrefois les principales cultures à Saurat étaient les pommes de terre ( "las trufas" ), le blé, le maïs et le sarrazin appelé "gavach".
Les crêpes de sarrazin font partie de la gastronomie locale. On peut les manger par exemple avec la sauce du lapin. On mélangeait un peu de farine de blé à celle du sarrazin pour les faire.
La cuisson des crêpes. Autrefois tout le monde avait un four à bois.
On cultivait aussi le seigle, que l'on battait au fléau.
Les fermes n'étaient pas très grandes. Commentaires sur l'ensauvagement des lieux près de Saurat.
Leur parents avaient quelques vaches.
Les noms des vaches : Polin, Pardòla, Mulet, Corbet, Pardon, Marquisa.
Le travail avant la mécanisation. La petite production de lait.
La seconde coupe du foin en septembre, cette seconde coupe s'appelle "le bigiure ".
Le cochon, la fête du cochon. On achetait les porcelets à Tarascon.
On les engraissait avec des betteraves ( appelées en fuxéen : las jotas ) et avec du maïs appelé "le milh gròs".
Il y a aussi quelques châtaigniers, mais pas qui soient greffés.
Tuer le cochon. C'était un jour de fête. Il fallait être au moins quatre de forts "endel virar sul nauc"
On en tuait un premier vers Toussaint (Martror) et puis un autre de plus gros vers Noël.
On mangeait plus de cochon autrefois par exemple au gouter.
Le boudin est appelé ici "tripon". Nom des autres préparations avec le cochon.
Le lendemain de tuer le cochon on faisait un repas nommé tastet.
On mettait au sel les os sur lesquels il restait de la chair et l'on s'en servait ensuite pour parfumer les plats tels que l'Asinat.


Niveau d'autorisation : Public

Cotation original : G 1333

Description technique original : cassette DAT

Localisation : Domicile Daniel Loddo

N° index ou pagination : 2

Fonds : CORDAE/La Talvera

Lieu de consultation : CORDAE/La Talvera, salle de consultation

Droits : CORDAE/La Talvera

Autorisation consultation : Consultation libre et copie sur autorisation

Genre : ENTRETIEN

Nature : enquête

Commune d'enquête : SAURAT

Date d'enregistrement : 2004-04-15

Langue : occitan

Durée : 22min 59s

Qualité technique : très bon

Matériel d'accompagnement : Carnet de terrain

Commentaires :

Laisser un commentaire :

Favoris Signaler une erreur

Dossiers